Actualités  |  Linux  |  Programmes

GNU

GNU

Le 27 septembre 1983, Richard Stallman dévoile dans la pure tradition hacker son projet de développer un système d'exploitation compatible Unix appelé GNU1, en invitant la communauté hacker à le rejoindre et participer à son développement. Cette annonce succède à la « guerre » déclarée par Symbolics au laboratoire d'intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et à la disparition de la communauté hacker Lisp2. Il annonce que le système pourra être utilisé et partagé librement par tous comme c'est le cas avec l'éditeur de texte Emacs3. Concrètement il relate l'effort à accomplir, dont on distingue déjà en 1985 certaines pièces maîtresses : le compilateur GCC finalisé dès juin 19843, une version GNU Emacs compatible UNIX, etc. L'effort sera opiniâtrement poursuivi, et au début des années 1990, le projet GNU possède une version utilisable de presque tous les éléments d'un système d'exploitation avec une interface en mode texte : outre ceux cités précédemment, un shell, des bibliothèques logicielles, les commandes Unix, les outils de développement. Mais il manque l'élément central, le noyau de système d'exploitation. Le projet GNU initie alors en 1990 le projet de production d'un noyau nommé Hurd.

Selon Thomas Bushnell, l'architecte initial du projet Hurd, l'idée initiale était d'adapter le noyau BSD 4.4-lite4, et avec le recul « il est parfaitement clair pour moi que celui-ci aurait magnifiquement réussi et la face de l'informatique en aurait été changée » 5,4. Stallman confirmera plus tard que l’université de Californie travaillait à combler les parties manquantes pour transformer BSD en un système d’exploitation complet et librement redistribuable6. Malgré une collaboration étroite avec les hackers de Berkeley et leur leader Keith Bostic6, le code propriétaire d'AT&T mélangé au code BSD n'est pas supprimé6, si bien que Stallman décide, à la place, d'utiliser le micro-noyau Mach, qui s'avérera extrêmement pénible à faire progresser.

Le travail du projet GNU forme aujourd'hui une part importante d'un système d'exploitation actuel fondé sur le noyau Linux. Une querelle sémantique a, pour cette raison, éclaté ces dernières années concernant l'appellation GNU/Linux7,8 afin de faire référence au système dans son intégralité.